• C'est pas tellement que je m'étais voilé la face, loin de là. Tu penses…
    C'est pas tellement que je m'étais inventé des contrées incroyables.

    Juste que, et ça dépend des hommes..., je suis tombée sur l'homme gentil, fiable... Et...
    Et ben voilà... Les hommes n'ont aucune notion du sexe féminin.
    Pour tout dire, ils n'y connaissent rien, n'y comprennent rien et n’ont manifestement pas tellement envie de comprendre.

    La plupart, sans doute, prennent leur pied et pensent que cela suffit.
    On pense qu'on va leur apprendre et que ce n'est pas grave.

    Certains font en sorte qu'on prenne notre pied, les autres se disent que si on crie à un moment c’est que c'est bon.

    La vérité c'est qu'ils ne savent pas. Nous non plus ne savons pas… Sans doute.
    J'entends déjà les prétentieux me dirent qu'avec eux c'est bon, que ça sera fantastique...

    Si seulement je pouvais être un homme et jouir aussi facilement en pensant que c’est bon…
    C'est pas tellement pour me la péter, d'ailleurs pourquoi me la péterais-je ?
    J'en ai eu des amants... Certains moyens, d'autres fantastiques.

    Des fois je suis en phase, des fois non...

    Quand c'est non, je dois m'attendre à quoi?

    A rien donc… L’homme est par nature convaincu de sa magnificence… A mon avis ça fait beaucoup de malheureuses, ou de frustrées. Non pas que je ne prends jamais mon pied, mais bon, là… Ayé pour la plupart je suis une frustrée…

    Quand je vois les films de culs, pour les appeler pour ce qu’ils sont… Et ces femmes qui se touchent le téton en criant, ça me fait d’abord marrer et ensuite je me dis qu’on est loin de la réalité. Ahhhh la réalité…

    Le pire c’est que les femmes ne sont pas d’accord avec leur sexualité. Certaines aiment être soumises, d’autres dominantes, d’autres encore, être souillées. Alors comment s’y retrouver hein ? Les fantasmes de certains ne sont pas ceux des autres. On nage en plein lieu commun…Terrible…

    Comment peut-on parler de la sexualité quand on sait à quel point elle ne ressemble jamais à personne. Certaines aiment être insultées, d’autres se refusent au dialogue pendant l’acte… Certaines aiment les claques sur les fesses, moi perso je te colle ma main dans la gueule si ça arrive. Tu vois, homme, la femme est diverse.
    J’ai envie de dire quoi que… Je connais des fesseurs parfaitement habiles… Tu vois.
     
    Alors parlons des hommes, ceux qui aiment insulter, ceux qui aiment se laisser faire, ceux qui ne parlent que d’anus… Ceux qui aiment un doigt dans le cul…
    Comment s’y retrouver… Qui a la « putain » de réponse ?

    Et que dire de ces femmes, tellement en demande d’amour, qu’elles sont prêtes à tout accepter du moment qu’on leur offre deux secondes de reconnaissance ? Y’en a partout, hormis quelques exceptions, dans les films de boules, les femmes battues qui attendent que leur homme change alors que ça n’arrivera jamais, les libertines qui libertineraient bien qu’avec un seul homme, celles qui libertinent avec dix mille mecs en espérant la bite magique, celles qui pensent que l’homme parfait existe, celle qui tueraient pour un vrai cuni, celles qui espèrent que le mec ne va pas essayer de leur lécher le con…

    Dur la vie des femmes… Sans doute autant que celle des hommes qui, sans se poser la moindre question, se disent que malgré l’amour il reste le cul et qu’à part, ceux qui bourrent, ceux qui gueulent, ceux qui salivent, ceux qui insultent, ceux qui pensent être les dieux du sexe, il reste ceux qui s’en sortent sinon lamentablement, au moins ridiculement (hey! et parfaitement dieu merci!!!) et que l’orgasme reste l’affaire de la femme, souvent seule face à son plaisir et que pour être honnête ça commence à faire chier…

    Alors à ceux qui auront la critique facile, « ahhhhhhhhhhh vas-y la frustrée »…

    Je vais te dire un truc : la femme ne jouit pas en se malaxant le téton, la femme n’est pas bi par nature, quand tu lui aspires le sexe ça lui fait mal (ou pas si c’est bien fait AH AH), la femme n’est pas une salope même si elle te dit oui le premier soir, et non, elle n’aime pas que tu l’insultes quand tu la bourres (quoi que… ahhhhhhhhh c’est relou les nanas !!!) ….

    Ras la mort de ces conneries… Pour être fidèle à mon mec, pour l’aimer, et pour le respecter, on se demande parfois qui vous a élevé, et quand on voit les relations avec vos génitrices on a souvent la réponse à nos questions…

    Alors homme, si tu me lis, fais-moi plaisir, la prochaine fois que tu « baises » ta femme (ou même ta sex friend) demande lui ses fantasmes, arrêtes toi quand elle te pose des questions, et si tu l’aimes, dis-toi que peut être, elle attend autre chose de toi, un peu de patience, un peu de douceur, voir un peu de force…

    Prends-la comme tu es, comme un être humain qui cherche le bonheur… Ne serait-ce que pour éviter qu’elle te lourde quand elle en aura trop ras le bol d’être traitée comme une souillon et que tu te rendras compte que celle qui te pompe le dard n’attend pas moins que celle que tu viens de quitter.

    Bonne nuit homme…

    PS : pour celui que ça énerve, respire, et pense à la manière dont tu veux être traité et demande-toi ensuite si c’est tellement incroyable comme demande… Tu verras…

    Pour les mecs qui sont victimes de certaines femmes… La prochaine ne sera pas comme la dernière, un peu de distance ne fait de mal à personne. Etre une victime n’est pas une fatalité.

    N’est victime que celui qui le souhaite. J’ai des méthodes pour changer ça. Écrivez-moi 
    Méditez… Méditez vraiment…

    PS 2 : Pour ceux qui ne s’en sortent vraiment pas avec les femmes… Y’a forcément du boulot mais il n’y a rien d’impossible. Courage...


    2 commentaires
  • C'est pas tellement que je m'étais voilé la face, loin de là. Tu penses…
    C'est pas tellement que je m'étais inventé des contrées incroyables.

    Juste que, et ça dépend des hommes..., je suis tombée sur l'homme gentil, fiable... Et...
    Et ben voilà... Les hommes n'ont aucune notion du sexe féminin.
    Pour tout dire, ils n'y connaissent rien, n'y comprennent rien et n’ont manifestement pas tellement envie de comprendre.

    La plupart, sans doute, prenne leur pied et pensent que cela suffit.
    On pense qu'on va leur apprendre et que ce n'est pas grave.

    Certains font en sorte qu'on prenne notre pied, les autres se disent que si on crie à un moment c’est que c'est bon.

    La vérité c'est qu'ils ne s'avent pas. Nous non plus ne savons pas… Sans doute.
    J'entends déjà les prétentieux me dirent qu'avec eux c'est bon, que ça sera fantastique...

    Si seulement je pouvais être un homme et jouir aussi facilement en pensant que c’est bon…
    C'est pas tellement pour me la péter, d'ailleurs pourquoi me la péterais-je ?
    J'en ai eu des amants... Certains moyens, d'autres fantastiques.

    Des fois je suis en phase, des fois non...

    Quand c'est non, je dois m'attendre à quoi?

    A rien donc… L’homme est par nature convaincu de sa magnificence… A mon avis ça fait beaucoup de malheureuses, ou de frustrées. Non pas que je ne prends jamais mon pied, mais bon, là… Ayé pour la plupart je suis une frustrée…

    Quand je vois les films de culs, pour les appeler pour ce qu’ils sont… Et ces femmes qui se touchent le téton en criant, ça me fait d’abord marrer et ensuite je me dis qu’on est loin de la réalité. Ahhhh la réalité…

    Le pire c’est que les femmes ne sont pas d’accord avec leur sexualité. Certaines aiment être soumises, d’autres dominantes, d’autres encore, être souillées. Alors comment s’y retrouver hein ? Les fantasmes de certains ne sont pas ceux des autres. On nage en plein lieu commun…Terrible…

    Comment peut-on parler de la sexualité quand on sait à quel point elle ne ressemble jamais à personne. Certaines aiment être insultées, d’autres se refusent au dialogue pendant l’acte… Certaines aiment les claques sur les fesses, moi perso je te colle ma main dans la gueule si ça arrive. Tu vois, homme, la femme est diverse.
    J’ai envie de dire quoi que… Je connais des fesseurs parfaitement habiles… Tu vois.
     
    Alors parlons des hommes, ceux qui aiment insulter, ceux qui aiment se laisser faire, ceux qui ne parlent que d’anus… Ceux qui aiment un doigt dans le cul…
    Comment s’y retrouver… Qui a la « putain » de réponse ?

    Et que dire de ces femmes, tellement en demande d’amour, qu’elles sont prêtes à tout accepter du moment qu’on leur offre deux secondes de reconnaissance ? Y’en a partout, hormis quelques exceptions, dans les films de boules, les femmes battues qui attendent que leur homme change alors que ça n’arrivera jamais, les libertines qui libertineraient bien qu’avec un seul homme, celles qui libertinent avec dix mille mecs en espérant la bite magique, celles qui pensent que l’homme parfait existe, celle qui tueraient pour un vrai cuni, celles qui espèrent que le mec ne va pas essayer de leur lécher le con…

    Dur la vie des femmes… Sans doute autant que celle des hommes qui, sans se poser la moindre question, se disent que malgré l’amour il reste le cul et qu’à part, ceux qui bourrent, ceux qui gueulent, ceux qui salivent, ceux qui insultent, ceux qui pensent être les dieux du sexe, il reste ceux qui s’en sortent sinon lamentablement, au moins ridiculement (hey! et parfaitement dieu merci!!!) et que l’orgasme reste l’affaire de la femme, souvent seule face à son plaisir et que pour être honnête ça commence à faire chier…

    Alors à ceux qui auront la critique facile, « ahhhhhhhhhhh vas-y la frustrée »…

    Je vais te dire un truc : la femme ne jouit pas en se malaxant le téton, la femme n’est pas bi par nature, quand tu lui aspires le sexe ça lui fait mal (ou pas si c’est bien fait AH AH), la femme n’est pas une salope même si elle te dit oui le premier soir, et non, elle n’aime pas que tu l’insultes quand tu la bourres (quoi que… ahhhhhhhhh c’est relou les nanas !!!) ….

    Ras la mort de ces conneries… Pour être fidèle à mon mec, pour l’aimer, et pour le respecter, on se demande parfois qui vous a élevé, et quand on voit les relations avec vos génitrices on a souvent la réponse à nos questions…

    Alors homme, si tu me lis, fais-moi plaisir, la prochaine fois que tu « baises » ta femme (ou même ta sex friend) demande lui ses fantasmes, arrêtes toi quand elle te pose des questions, et si tu l’aimes, dis-toi que peut être, elle attend autre chose de toi, un peu de patience, un peu de douceur, voir un peu de force…

    Prends-la comme tu es, comme un être humain qui cherche le bonheur… Ne serait-ce que pour éviter qu’elle te lourde quand elle en aura trop ras le bol d’être traitée comme une souillon et que tu te rendras compte que celle qui te pompe le dard n’attend pas moi que celle que tu viens de quitter.

    Bonne nuit homme…

    PS : pour celui que ça énerve, respire, et pense à la manière dont tu veux être traité et demande-toi ensuite si c’est tellement incroyable comme demande… Tu verras…

    Pour les mecs qui sont victimes de certaines femmes… La prochaine ne sera pas comme la dernière, un peu de distance ne fait de mal à personne. Etre une victime n’est pas une fatalité.

    N’est victime que celui qui le souhaite. J’ai des méthodes pour changer ça. Écrivez-moi 
    Méditez… Méditez vraiment…

    PS 2 : Pour ceux qui ne s’en sortent vraiment pas avec les femmes… Y’a forcément du boulot mais il n’y a rien d’impossible. Courage...


    1 commentaire
  • Je pars dimanche en Thaïlande... Ah mais ahhhhhhhhhhhhhhhhh...

    Ca n'est pas très construit mais... Ahhhhhhhhhhhh, quel bonheur non but of the fucking god!!!!

    Je pars loin de tout ce bordel, loin de ma vie, loin de tout.

    Il est terrible de se dire que je ressens les mêmes besoins que des millions de millions de personnes qui ne pensent qu'à une chose : quitter, un moment, leur vie.

    Quitter sa vie... Mais, mon dieu, qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire... Quitter sa vie c'est rencontrer la nouveauté, voir des choses différentes, rêver le possible Bla Bla Bla.... Ho Hey!!! quel foutage de gueule!!! Se barrer c'est, bordel de merde (oh mais qu'elle est vulgaire), bref, c'est quitter ce connard de Brice Hortefeux, c'est redécouvrir l'impossible. Sortir de sa chiantitude permanente, oublier 2012 et ces aberrations permanentes d'une nouveauté impossible.

    Je Me Casse! Thank my God!!!!

    Alors évidemment, il ne s'agit que de deux semaines... Mais deux semaines c'est le bout du monde, dans nos vies de fous parisiens du moins...
    C'est se retrouver avec le founiflou. C'est rêver de meilleurs moments avec la personne qu'on aime. Se dire que tout est possible...
    Et mieux que ça, et pour pas vous la faire à l'envers, c'est très justement, me barrer de tout ce bordel... Et ça, ma vieille, ça n'a pas de prix!

    Ouais... D'autant que j'aurai un paquet de truc à vous raconter... Ce qui n'est plus mon cas depuis un bail non?

    Ahhhhhhhhhhhhhhhhhh...... (Je kiffe!!!)

    A bientôt alors... :)


    votre commentaire
  • Mais ahhhhhhhhhhhhhhhh!!!
    On parle donc d'une éternité ???
    Bon pour donner des nouvelles aux hypothétiques suiveurs qui suivraient : ba ouais... Je suis toujours avec C comme quoi, tout de même, ça marche ces conneries de rencontres sur internet...
    But et non pas why, parce qu'il faut toujours un but, ouais je l'aime, ouais, rien n'a changé, but, donc, j'ai toujours pelle in my life...
    Pelle, associé, qui n'est heureux que quand il me trouve exaspérante.
    But non! non, je ne serais pas victime de pelle tonight, non ce soir, je vous exprime ma simple introspection, juste pour faire chier, en somme... Pour dire que oui, on est seul, ad vitam aeternam, et qu'il vaut mieux, donc, être soi même... Pour quoi faire, hein, changer ce que l'on est, quand de toutes façons l'image renvoyée est un procès d'intention à elle toute seule...
    J'expliquerai plus tard. Ca vaudra mieux pour tout le monde...

    So, good night, BUT, ravie d'être là, à nouveau parmi vous...


    votre commentaire
  • Ce soir j'écoute Serena...

    Ca me rappelle bcp de choses en fait.

    En particulier un moment où je me sentais enfermée dans une vie qui n'était pas la mienne. (pour ceux qui ont suivi c'était au moment de monsieur pelle...)

    Une vie que je n'aurais souhaitée à personne. Et un type (je crois) débarqua, un peu à cause de moi, dans ma vie.

    Nous parlâmes des jours entiers, je reconnais désormais qu'il apporta à ma vie une certaine couleur, dont j'avais besoin, une couleur d'inconnu fantasmatique (quoi il existe pas le mot???).

    Il m'a détendu de ses mots, plus qu'intéressant pour tout dire. J’avoue que j'attendais ses mots 2 à 3 fois par jour à l'époque.

    Et grâce à lui je me suis évadée de ma prison.

    Alors, l'histoire fini simplement, je ne l'ai jamais vu, bien sur, et pourquoi nous serions nous vus ?
    Juste que ce soir il faut bien rendre à César ce qui lui appartient (bordel de dieu).

    Merci toi. Je ne te connais pas.
    Mais tu as sans doute contribué à rendre ma vie, à l'époque, plus simple... Meilleure…

    Une sorte d’erreur 404… (tu peux dire merci à Serena).


    Bonne nuit à tous. A bientôt.

     

    Ps: Je suis toujours heureuse... J'ai juste peur que ça s'arrête... ouhhhh mais qu'elle est chiante!!!
    Ps 2 : Bordel mais qu'il fait chaud! Et je conclus d'un autre Bordel!


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique